Equilles

Par les chemins
d'Anatolie
Spectacle
de Jacques Lacarrière organisé en coopération
avec
"Les Voix Auréliennes"

"Par les chemins d'Anatolie" est un récital comprenant poèmes, musiques et chants consacrés aux mystiques soufis et particulièrement à ceux que l'on nommait asik ou amoureux, et qui ont composé, du XIIIème siècle jusqu'à aujourd'hui, de magnifiques poèmes sur leur quête incessante et passionnée d'amour humain et d'amour divin" (J.L.).

Avec Jacques Lacarrière (récitant), Sylvia Lipa (chant et récit), Mahmout Demir (musique - saz), Françoise Demir (chant).

Eguilles, le 30 Mars 2003


Au coeur de l'Anatolie
"L'ensemble comprend un récitant (moi-même) qui évoque sous forme de libre promenade les lieux, les paysages et les hommes en question qu'on pourrait dénommer les troubadours de l'islam mystique (poètes errants dont j'ai repris les traces dans mon livre "La poussière du Monde"), une comédienne (Sylvia Lipa) qui dit un choix de poèmes en alternance ou avec l'accompagnement d'un musicien (Mahmout Demir) grand maître du saz, instrument à cordes traditionnel des asik, et d'une chanteuse (Françoise Demir) qui interprète certains poèmes dans leur langue d'origine : le turc." Jacques Lacarrière

Né en 1925 &agrave Limoges, Jacques Lacarrière passe son enfance &agrave Orléans. Au lycée, il découvre les ouvrages de mythologie, le latin; et se passionne pour le grec : "Le grec m'a enchanté dès que j'en ai fait.[...] C'était un monde impensable dans une famille de la petite bourgeoisie orléanaise, les amours de Zeus avec Léa, la pluie d'or, Danaé ! ..." Après des études de lettres classiques &agrave Paris, il découvre enfin la Grèce en 1947. Il y fera de longs séjours pendant plusieurs années, au Mont Athos, puis &agrave Patmos et Hydra. Outre ses propres ouvrages évoquant cette passion grecque (L'été grec, Dictionnaire amoureux de la Grèce, Le Mont Athos), Jacques Lacarrière a également traduit les grands maîtres de la littérature grecque, des origines &agrave nos jours; de Sophocle &agrave Seféris et Yannis Ritsos. Il est aujourd'hui considéré dans le monde entier comme un des plus fins connaisseurs de la Grèce antique et contemporaine.

De retour en France en 1967, ce nomade "buveur d'horizons" arpente de nouveaux sentiers, traverse la France &agrave pied, fait le tour de la Méditerranée en 2CV. "Ecrivain qui marche et non marcheur qui écrit" c'est en poète, curieux des hommes et de leurs territoires qu'il évoque ses errances et ses rencontres (Chemin faisant, En cheminant avec Hérodote, Les Hommes ivres de Dieu, Marie d'égypte). Auteur d'une quarantaine d'ouvrages, récits de voyages, romans, poèmes, traductions, livres d'art et de photographies, Jacques Lacarrière vit aujourd'hui &agrave Sacy, en Bourgogne, dans la maison de son grand-oncle qui travaillait le bois comme lui les mots. C'est l&agrave qu'il "transforme le temps des chemins en temps des livres".

Je marche en Bourgogne quand il fait beau. Je fais mes trois, quatre kilomètres autour du village. La dernière marche que j'ai faite avec ma femme, c'est en Anatolie, d'où est sorti le livre "La Poussière du monde", qui est la vie d'un derviche errant. J'ai refait tout son itinéraire. Ce ne sont pas les kilomètres qui comptent, mais l'ensemble des rencontres qu'on fait &agrave ce moment-l&agrave. Cette marche-l&agrave, par exemple, c'était de prendre les pas, au sens propre, d'un derviche du XIIIe siècle. Tout le monde marchait &agrave l'époque. C'était naturel

Extrait d'un entretien avec Yves Couprie.



Mahmout et Françoise Demir
Né prés de Sivas en Turquie, Mahmout Demir s'installe dés l'âge de neuf ans &agrave Istambul et commence l'apprentissage du saz en autodidacte et s'initie aussi au violon et au kabak. Il décide de s'installer en France en 1986 et se produit avec sa femme Françoise Demir ou en trio avec Ozcan Dusun ou le groupe Djarnam.
Discographie : Turquie, musiques des troubadours, avec Ozan Firat, Ethnic Auvidis 92



Extrait du site de France-Culture

Mahmout Demir en conversation avec Parviz Albogamessi. Eguilles, 30 Mars 2003.

 

 

 

 

 


Mahmout

Saz mot persan, saz, signifie instrument, est un luth &agrave long manche.En Turquie où il est considéré comme un instrument emblématique, il possède plusieurs noms: baglama, bozouk, kopuz ou encore tenbur au Kurdistan. Il s'accorde d'au moins 14 façons différentes et son très long manche est garni de frettes amovibles. Traditionnellement, il se joue en solo ou en ensemble "Muhhabet", sans percussion. Les rythmes sont souvent marqués par la main qui frappe la table tout en jouant. Ses trois cordes, doublées ou triplées permettent une multitude de possibilités de jeux, de mélodies et d'harmonies. Le saz est considéré comme la guitare turque par excellence. (tiré du site de France-Culture)

Cette archive est réalisée à partir du site du Cercle Poétique de Sainte-Victoire