Jean-Marc Brocard

Jean-Marc Brocard est viticulteur à Chablis. Il soutient l'association depuis sa création.



Jacques Lacarrière et Luis Mizon dans la cave de Jean-Marc Brocard

…Jacques Lacarrière murmure, mais sa voix résonne contre le grand mur de calcaire. Autour d’une table souterraine, nous sommes à l’abri. Nous buvons un vin raffiné par des couches de tertres préhistoriques. Un vin qui jaillit du fond des âges et des grappes de raisins poussant directement dans la mer desséchée du Jurassique.

Le fond de la cave est la terre même, telle quelle est, creusée à vif et en profondeur. Ainsi dévoilée, elle montre le paysage caché de la Bourgogne. Sa mystérieuse intimité. Cette terre, cette cave nous aident à mieux comprendre notre part secrète, clandestine – et sa possibilité de survie. En vérité, nous faisons partie d’un complot permanent pour sauver cette chose étrange qu’on appelle l’esprit.

Dès mon arrivée, je fus surpris par la beauté du ciel et des nuages étalés à l’horizon, à la même hauteur, couches animées, théâtrales, emplies de comédiens éphémères. Têtes, sabots, crinières qui ne durent qu’un instant. Villes disparues au loin, quand toutes les traces s’effacent. Les dieux sont fragiles. Ils ont besoin de la parole humaine pour nous dire le miroir de leurs amours. Sur la falaise, nous faisons l’archéologie des nuages. Histoire silencieuse. Il y a des escaliers invisibles entre le ciel et la terre. Comme les vignes, les nuages plongent leurs racines dans la terre.

Jacques, moi-même, notre hôte, le vin, nous sommes à présent les parties constituantes d’un même instant, fait d’écoute et de regards jetés vers le ciel et le sous-sol.
Comme des particules élémentaires tournant dans l’Anneau du Grand Collisionneur, nous restons infiniment liés dans la subtile complicité de cette déflagration.


Luis Mizon, « Jacques Lacarrière », Le sacré bricolage de l’esprit, Ed. Jean-Michel Place



Consultez le site de Jean-Marc Brocard