Les Hérétiques

       En cheminant avec Jacques Lacarrière de la terre d’Egypte à la terre cathare
Avec une présentation de ses photos prises en Bosnie dans les années 1958-59...

Une évocation des hérésies gnostiques, bogomiles, cathares à travers des lectures de textes des Gnostiques, de Marie d’Egypte, de Sourates et Chemin faisant par Sylvia Lipa-Lacarrière et ses amies.

Jeudi 2 février à partir de 18h30
à La Galerie
4 rue Audran 75018
Paris
métro les Abbesses ou Blanche

« Sommes-nous vraiment au monde ? La vraie vie n’est-elle pas ailleurs ? » Dix-huit siècles avant Rimbaud, les Gnostiques ont posé ces questions radicales, sur les rivages et dans les ruelles d’Alexandrie, face aux idoles d’un monde en perdition...
... « Notre mémoire est courbe. Qu’on la remonte ou la prolonge à l’infini, elle nous permet de rattraper ces bribes de passé qui subsistent sûrement devant nous autant que derrière nous... »
... « Nous naissons, nous vivons, nous mourons au coeur d’un bourbier, d’un brasier moribond, au coeur des cendres – tièdes encore – d’une création qui alluma dans l’univers des millions d’incendies stellaires, qui sut former la nuit, la lumière, les étoiles mais qui ne sut donner à l’homme l’essence ni la grandeur qui, pensait-on lui revenaient.
...Les Gnostiques vivaient au coeur de cette noire irradiation, de cette lucidité en l’obscur de nos jours, de cette conscience d’une genèse, d’une promesse inaboutie. Remonter à l’erreur première, gravir en sens inverse le parcours de nos chutes, recommencer en somme notre naissance manquée, telle était la tâche essentielle. »

Plus d'informations


Bookmark and Share