Jean Mailland

Le Journal des arbres

Le poète aime toujours pour la première fois,
retrouve le miracle de voir l'arbre pour la première fois.
Il confond émerveillé sa vie d'homme et cette vie d'arbre,
Tout vrai poète connaît cette impression rare:
tout d'un coup et totalement se détacher de l'humanité et entrer dans un monde qui ne doit rien à personne.
(Henri Michaux)

« Tout d’un coup et totalement se détacher de l’humanité et entrer dans un monde qui ne doit rien à personne » tels ont été mes instants de bonheur durant dix années avec cet espace qui me fut donné sous la forme d’un bois avec lequel je me suis, avec insolence, identifié.
Pour retrouver son vocabulaire
les mots de l’enfance
le sens premier des mots
déterrer les mots de sa mémoire
aller à la racine des mots
aller à la cime des mots

Ce livre est le récit, sous forme de journal, de poème de mon aventure solitaire, description d’un combat avec et contre la nature.
Avec la matière des arbres sont fabriqués les livres.
J’ai voulu rendre les livres aux arbres et ils m’en remercièrent en devenant mes frères d’âme comme Épictète ce frère qui m’accompagne depuis toujours.
Aujourd’hui ce Bois a retrouvé son état d’origine, mon travail a été effacé, je l’ai rendu. « On m’a pris mon domaine ». Il a été rendu.
« Tant qu’il te le permet, prends-en soin comme d’un domaine étranger, comme ceux qui y passent font d’une hôtellerie ».

PARUTION JUIN 2009

Éditions L’Amourier / Éditions Le Bruit des autres